Pôle numérique
Depuis quelques années, Aralia contribue à réduire la fracture numérique en proposant des formations de découverte de l’outil informatique.
Café informatique

Albi

CONTEXTE : Illectronismefracture numériqueexclusion numérique, plusieurs noms pour englober un phénomène qui prend de l’ampleur dans une société qui exige d’utiliser l’outil numérique au quotidien. Beaucoup de services se numérisent (administratifs et commerciaux) ; la communication par mail est devenue prépondérante ; l’information, avec ses pièges, passe nécessairement par Internet ; les souvenirs qui auparavant se retrouvaient dans des albums photos doivent être classés dans des fichiers et des sous-fichiers… De nombreuses personnes ne sont pas nées avec et n’ont pas été formées à ce changement arrivé rapidement. D’autant plus qu’un blocage psychologique peut s’ajouter aux difficultés techniques. « Ceci n’est pas pour moi, c’est pour les jeunes. » ; « Cela ne m’intéresse pas. » « Je n’y comprends rien. » Or, il n’y a pas d’âge pour apprendre. Savoir s’orienter sur une interface numérique permet d’aller plus loin que la résolution à court terme de problèmes ponctuels : prendre confiance dans sa capacité à apprendre et ainsi devenir autonome avec l’outil numérique.

OBJECTIFS Être autonome avec l’informatique :

  • Réaliser soi-même des tâches administratives
  • Communiquer avec le reste du monde
  • Résoudre les futurs problèmes à partir des acquis de formation

PUBLIC ET PRE-REQUIS :

6 à 8 personnes par groupe.

Personnes âgées de 60 ans et plus, autonomes (au moins 40 % en GIR 5 – GIR 6), repérées par des partenaires ou personnes ayant exprimé des besoins.

Niveau grand débutant à intermédiaire.

PRESCRIPTEURS :

Flyers et affiches déposés dans des lieux cibles et auprès des partenaires d’Aralia, acteurs dotés de la capacité de repérer et d’avertir des personnes en besoin de formation.

La personne appelle Aralia pour s’inscrire.

LIEU :

Dans les locaux d’Aralia, 22 rue Toulouse Lautrec à Albi

DATES, DUREE ET ORGANISATION :

8 séances de 1H30, dont 2 par semaine (les mardis et mercredis de 17h15 à 18h) soit 12h de formation par stagiaire.

METHODES – MOYENS – CONTENU :

Formation collective en présentiel se déroulant dans les locaux d’Aralia à Albi.

Salle informatique équipée de 8 PC, 1 vidéoprojecteur.

En tenant compte de l’importance de la pratique, de la spécificité générationnelle et des problèmes récurrents rencontrés, chaque déroulement de séance doit s’appuyer sur le vécu des participants : état des connaissances, impasses rencontrées, recherches propres de résolutions. L’expérience de chacun permet un échange de pratiques et de connaissances : ils ont déjà rencontré tels problèmes, ils y ont remédié de telle manière. Le formateur facilite les échanges en structurant leur résolution de problème en s’adaptant aux capacités et manières d’apprendre de chacun. Un va-et-vient entre besoins individuels et échanges collectifs de connaissances pratiques et théoriques est au cœur du dispositif d’apprentissage. Le formateur étant aussi un usager de l’informatique, mais averti et expérimenté, il doit transmettre comment lui-même résout une difficulté et comment lui-même a appris. Les séances ne consistent pas en un « marché » où l’on viendrait chercher des réponses à des questions, mais où une dynamique de groupe donne confiance aux participants dans le but d’arriver ensemble à l’autonomie. Chacun peut devenir en quelque sorte formateur envers celui qui sait moins bien utiliser l’outil. Cette dynamique permet en outre de créer du lien social non virtuel pour une population qui parfois subit un isolement social dès l’âge de la retraite.

Par ailleurs, la pratique entre deux séances doit être encouragée afin de permettre la mémorisation et un retour au cours de la séance suivante.

Déroulement d’une séance :

  • Retour sur la séance précédente, questions survenues dans la semaine
  • Résolution de problèmes ponctuels survenus récemment
  • Introduction au cours : état des connaissances, impasse, manières personnelles de résoudre, échange de pratiques
  • Théorie ou structuration, démonstration sur grand écran
  • Pratique en individuel ou en binôme
  • Évaluation de la séance

Programme général :

Ce programme se veut « idéal », il devra s’adapter au niveau de départ, aux capacités personnelles et aux besoins exprimés en gardant à l’esprit l’atteinte de l’objectif : devenir autonome

  • Découvrir le matériel informatique (souris, clavier, tablette, smartphone, périphériques)
  • Créer, modifier, classer, imprimer un document et savoir le retrouver à nouveau = gérer une arborescence de fichiers
  • Protéger et retrouver ses données personnelles (mots de passe)
  • Utiliser une messagerie (se connecter à son compte, écrire, répondre, joindre des fichiers, télécharger des fichiers, retrouver ses contacts, classer son courrier, identifier les arnaques)
  • Connecter un appareil photo et/ou son smartphone
  • Utiliser un moteur de recherche (mots clés, reconnaissance des divers types de sites Internet)
  • Utiliser les services administratifs (Déclaration d’impôts, banque en ligne, etc.)
  • Utiliser des services commerciaux de façon sécurisée
  • Utiliser les moyens de communication avancés (Skype, WhatsApp, réseaux sociaux) en protégeant son identité numérique et en respectant l’éthique (netiquette)
  • S’informer en évitant les « pièges » (fake news)
  • Maintenir son matériel (antivirus, nettoyage système simple)
  • Logiciels : installer un nouveau logiciel en toute sécurité, les logiciels open source
  • Formation de base à la bureautique (Suite office)

MODE DÉVALUATION :

Positionnement initial de chaque participant pour évaluer son niveau et écouter ses besoins, sa capacité d’apprentissage, ses forces et ses faiblesses dans le but l’orienter vers le groupe adéquat et de dessiner son parcours vers l’autonomie.

Un bilan individuel de chaque personne est réalisé en milieu et en fin de parcours.

ENCADREMENT ET SUIVI DE LA FORMATION :

Florence Fabre est chargée de la gestion administrative et financière du dispositif.

Sylvie Mas, responsable de l’action, assure la coordination pédagogique du dispositif et d’une équipe expérimentée.